Enrégistré au près du C.E. n° 92772088047-18 : Cabinet de Consultants Spécialisés

samedi 2 novembre 2019

Ce qui change au 1er novembre 2019

Menu végétarien à l’École, indemnisation chômage après démission, mutuelle à 1 €, revalorisation des retraites et de l’AAH, tabac... Découvrez les principaux changements effectifs au 1er novembre 2019.


L'ALLOCATION AUX ADULTES HANDICAPÉS (AAH) PASSE DE 860 € À 900 € PAR MOIS

Parmi les nombreuses mesures concernant le handicap, le Gouvernement s'est engagé à revaloriser progressivement l'Allocation aux adultes handicapés (AAH). Cette aide financière aux personnes en situation de handicap était de 810 € par mois en 2017. Après une première revalorisation de 50 € en 2018, l'AAH est une nouvelle fois revalorisée de 40 € dès le 1er novembre 2019.


REVALORISATION DES PENSIONS DE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE DU PRIVÉ

Les anciens salariés du privé vont voir leur pension de retraite complémentaire Agirc-Arrco revalorisée de 1 %. En somme, la valeur de service du point de retraite a été définie à 1,2714 € et celle d'achat du point à 17,3982 €.

REVALORISATION DU TRAITEMENT DES AGENTS DES DOUANES

Les agents de bureaux de douane ainsi que les agents de surveillance bénéficieront respectivement d’une augmentation de 56,48 € et de 65,60 € bruts mensuels ainsi que d’une uniformisation des indemnités des heures de nuit, des dimanches et jours fériés. De nouvelles augmentations auront lieu aux étés 2020 et 2021.

UNE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ UNIQUE À MOINS DE 1€ PAR JOUR

La couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) et l’aide à la complémentaire santé (ACS) fusionnent pour devenir la Complémentaire santé solidaire (CSS). Cette aide unique et plus simple permettra aux bénéficiaires de ne pas payer :
  • les dépenses de santé chez le médecin, dentiste, kinésithérapeute, infirmier, pharmacien ou à l'hôpital ;
  • la plupart des lunettes et des prothèses dentaires et auditives ;
  • les dépassements chez les médecins.
200 000 personnes supplémentaires profiteront de cette complémentaire qui, selon leurs ressources, ne leur coûtera rien ou alors moins de 1 € par jour et par personne.
En savoir plus sur https://www.complementaire-sante-solidaire.gouv.fr/

L'ASSURANCE CHÔMAGE ACCESSIBLE AUX INDÉPENDANTS ET AUX DÉMISSIONNAIRES

La loi Liberté de choisir son avenir professionnel prévoyait un élargissement de l'assurance maladie. A partir du 1er novembre, en cas de démission, les salariés ayant au moins 5 ans d'ancienneté dans leur entreprise pourront bénéficier de l'assurance chômage pour réaliser un projet professionnel. Les travailleurs indépendants pourront également toucher, sous certaines conditions, une indemnisation de 800 € par mois pendant 6 mois, sans cotisation supplémentaire. Retrouvez sur Service-public.fr les autres changements concernant l’assurance chômage.

UN MENU VÉGÉTARIEN PAR SEMAINE DANS LES CANTINES

De la maternelle au lycée, tous les restaurants scolaires devront proposer au moins un menu végétarien par semaine. Ce menu pourra comporter des œufs ou des produits laitiers mais il sera obligatoirement sans viande, ni poisson, crustacés et fruits de mer. Conformément à la loi Egalim, cette expérimentation durera deux ans.

DÉBUT DE LA TRÊVE HIVERNALE

Du 1er novembre 2019 au 31 mars 2020, aucune expulsion locative ne peut avoir lieu durant cette période dite de trêve hivernale.

MOIS SANS TABAC

Le 1er novembre est lancé le #MoisSansTabac, un grand défi collectif pendant 30 jours pour inciter le maximum de fumeurs à arrêter de fumer.
En savoir plus sur mois-sans-tabac.tabac-info-service.fr

Handicap : l'AAH revalorisée à 900€

IMPRIMER
A partir du 1er novembre 2019, l'allocation aux adultes handicapés (AAH) passe de 860€ à 900€ par mois. Soit une hausse de 90€ depuis le début du quinquennat.

Chômage :

des

règles qui

changent au

1er

novembre
  2019

Publié le 14 octobre 2019 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)





Illustration 1Crédits : © gpointstudio - AdobeStock
Illustration 1
Durée minimale de travail, rechargement des droits, réduction de l'indemnité en fonction des revenus, démission, indépendants... La réforme de l'assurance chômage prévoit un certain nombre de nouveautés à partir du 1er novembre 2019. Le point avec Service-public.fr.
Principales nouveautés prévues au 1er novembre 2019 :
  • Durée minimale de travail
    Pour avoir droit au chômage, il faudra avoir travaillé 130 jours (910 heures soit 6 mois) sur les 24 derniers mois (contre 4 mois sur les 28 derniers mois jusqu'à présent).
  • Rechargement des droits
    Le seuil minimum sera porté à 6 mois (contre 1 mois à ce jour). Il faudra avoir travaillé 6 mois pour bénéficier du rechargement de ses droits.
  • Réduction de l'indemnité en fonction des revenus
    Les salariés ayant des revenus supérieurs à 4 500 € bruts par mois subiront une réduction de leur indemnité de 30 % à partir du 7e mois avec un plancher fixé à 2 261 € nets par mois.
  • Démission
    Les salariés ayant au moins 5 ans d'ancienneté dans leur entreprise pourront bénéficier de l'assurance chômage en cas de démission pour réaliser un projet professionnel.
  • Indépendants
    Les travailleurs indépendants pourront toucher, sous certaines conditions (notamment des revenus antérieurs d'au moins 10 000 € par an sur les deux années précédentes), une indemnisation de 800 € par mois pendant 6 mois.
D'autres mesures concernant la réforme de l'assurance chômage entreront en vigueur plus tardivement. Il s'agit par exemple :
  • de la mise en place au 1er janvier 2020 d'accompagnements spécifiques pour les nouveaux inscrits à Pôle emploi mais aussi pour les travailleurs précaires (alternance ou cumul prolongés entre contrats courts et chômage) ;
  • du nouveau mode de calcul des indemnités chômage calculées, à partir du 1er avril 2020, non plus sur les seuls jours travaillés mais sur le revenu mensuel du travail.