Enrégistré au près du C.E. n° 92772088047-18 : Cabinet de Consultants Spécialisés

samedi 2 novembre 2019

Ce qui change au 1er novembre 2019

Menu végétarien à l’École, indemnisation chômage après démission, mutuelle à 1 €, revalorisation des retraites et de l’AAH, tabac... Découvrez les principaux changements effectifs au 1er novembre 2019.


L'ALLOCATION AUX ADULTES HANDICAPÉS (AAH) PASSE DE 860 € À 900 € PAR MOIS

Parmi les nombreuses mesures concernant le handicap, le Gouvernement s'est engagé à revaloriser progressivement l'Allocation aux adultes handicapés (AAH). Cette aide financière aux personnes en situation de handicap était de 810 € par mois en 2017. Après une première revalorisation de 50 € en 2018, l'AAH est une nouvelle fois revalorisée de 40 € dès le 1er novembre 2019.


REVALORISATION DES PENSIONS DE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE DU PRIVÉ

Les anciens salariés du privé vont voir leur pension de retraite complémentaire Agirc-Arrco revalorisée de 1 %. En somme, la valeur de service du point de retraite a été définie à 1,2714 € et celle d'achat du point à 17,3982 €.

REVALORISATION DU TRAITEMENT DES AGENTS DES DOUANES

Les agents de bureaux de douane ainsi que les agents de surveillance bénéficieront respectivement d’une augmentation de 56,48 € et de 65,60 € bruts mensuels ainsi que d’une uniformisation des indemnités des heures de nuit, des dimanches et jours fériés. De nouvelles augmentations auront lieu aux étés 2020 et 2021.

UNE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ UNIQUE À MOINS DE 1€ PAR JOUR

La couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) et l’aide à la complémentaire santé (ACS) fusionnent pour devenir la Complémentaire santé solidaire (CSS). Cette aide unique et plus simple permettra aux bénéficiaires de ne pas payer :
  • les dépenses de santé chez le médecin, dentiste, kinésithérapeute, infirmier, pharmacien ou à l'hôpital ;
  • la plupart des lunettes et des prothèses dentaires et auditives ;
  • les dépassements chez les médecins.
200 000 personnes supplémentaires profiteront de cette complémentaire qui, selon leurs ressources, ne leur coûtera rien ou alors moins de 1 € par jour et par personne.
En savoir plus sur https://www.complementaire-sante-solidaire.gouv.fr/

L'ASSURANCE CHÔMAGE ACCESSIBLE AUX INDÉPENDANTS ET AUX DÉMISSIONNAIRES

La loi Liberté de choisir son avenir professionnel prévoyait un élargissement de l'assurance maladie. A partir du 1er novembre, en cas de démission, les salariés ayant au moins 5 ans d'ancienneté dans leur entreprise pourront bénéficier de l'assurance chômage pour réaliser un projet professionnel. Les travailleurs indépendants pourront également toucher, sous certaines conditions, une indemnisation de 800 € par mois pendant 6 mois, sans cotisation supplémentaire. Retrouvez sur Service-public.fr les autres changements concernant l’assurance chômage.

UN MENU VÉGÉTARIEN PAR SEMAINE DANS LES CANTINES

De la maternelle au lycée, tous les restaurants scolaires devront proposer au moins un menu végétarien par semaine. Ce menu pourra comporter des œufs ou des produits laitiers mais il sera obligatoirement sans viande, ni poisson, crustacés et fruits de mer. Conformément à la loi Egalim, cette expérimentation durera deux ans.

DÉBUT DE LA TRÊVE HIVERNALE

Du 1er novembre 2019 au 31 mars 2020, aucune expulsion locative ne peut avoir lieu durant cette période dite de trêve hivernale.

MOIS SANS TABAC

Le 1er novembre est lancé le #MoisSansTabac, un grand défi collectif pendant 30 jours pour inciter le maximum de fumeurs à arrêter de fumer.
En savoir plus sur mois-sans-tabac.tabac-info-service.fr

Handicap : l'AAH revalorisée à 900€

IMPRIMER
A partir du 1er novembre 2019, l'allocation aux adultes handicapés (AAH) passe de 860€ à 900€ par mois. Soit une hausse de 90€ depuis le début du quinquennat.

Chômage :

des

règles qui

changent au

1er

novembre
  2019

Publié le 14 octobre 2019 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)





Illustration 1Crédits : © gpointstudio - AdobeStock
Illustration 1
Durée minimale de travail, rechargement des droits, réduction de l'indemnité en fonction des revenus, démission, indépendants... La réforme de l'assurance chômage prévoit un certain nombre de nouveautés à partir du 1er novembre 2019. Le point avec Service-public.fr.
Principales nouveautés prévues au 1er novembre 2019 :
  • Durée minimale de travail
    Pour avoir droit au chômage, il faudra avoir travaillé 130 jours (910 heures soit 6 mois) sur les 24 derniers mois (contre 4 mois sur les 28 derniers mois jusqu'à présent).
  • Rechargement des droits
    Le seuil minimum sera porté à 6 mois (contre 1 mois à ce jour). Il faudra avoir travaillé 6 mois pour bénéficier du rechargement de ses droits.
  • Réduction de l'indemnité en fonction des revenus
    Les salariés ayant des revenus supérieurs à 4 500 € bruts par mois subiront une réduction de leur indemnité de 30 % à partir du 7e mois avec un plancher fixé à 2 261 € nets par mois.
  • Démission
    Les salariés ayant au moins 5 ans d'ancienneté dans leur entreprise pourront bénéficier de l'assurance chômage en cas de démission pour réaliser un projet professionnel.
  • Indépendants
    Les travailleurs indépendants pourront toucher, sous certaines conditions (notamment des revenus antérieurs d'au moins 10 000 € par an sur les deux années précédentes), une indemnisation de 800 € par mois pendant 6 mois.
D'autres mesures concernant la réforme de l'assurance chômage entreront en vigueur plus tardivement. Il s'agit par exemple :
  • de la mise en place au 1er janvier 2020 d'accompagnements spécifiques pour les nouveaux inscrits à Pôle emploi mais aussi pour les travailleurs précaires (alternance ou cumul prolongés entre contrats courts et chômage) ;
  • du nouveau mode de calcul des indemnités chômage calculées, à partir du 1er avril 2020, non plus sur les seuls jours travaillés mais sur le revenu mensuel du travail.















lundi 28 octobre 2019

EXPERTISE VIBRATION DU BÂTIMENT


CRE EXPERTISES CRÉÉ DEPUIS 2006
Réalise des expertises de vibrations du bâtiment, votre immeuble, votre maison se trouve proche des voix ferrés, des autoroutes ou autres, vous avez ressenti des mouvements de temps en temps, vous avez des doutes concernant la structure de votre bâtiment, alors contactez-nous en allant sur notre site ou par mail le lien contacte ou demande de devis le lien ci-dessous

CRE EXPERTISES intervient dans le domaine de l'expertise :


  • Malfaçons
  • désordres en cours des travaux
  • Diagnostic structures du bâtiment
  • fissures et fissures structurelles
  • Tassement différentiel 
  • Avant/après d'acquisition d'un bien immobilier
  • Cat-Nat (catastrophes naturelles) et expertise groupée
  • Assistance à l'expertise judiciaire
  • assistance à Maîtrise d'ouvrage
  • assistance à la remise des clefs
CRE EXPERTISES DEPUIS 2006 INTERVIENT DANS TOUTE LA FRANCE, 




vendredi 16 août 2019

ISOLATION A 1€ : GARE AUX ARNAQUES !



La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes alerte les consommateurs face aux démarchages abusifs d'entreprises et aux malfaçons sur les offres d'isolation à un euro.

Face à la déferlante de plaintes, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) met en garde les consommateurs contre les « offres d’isolation à 1€ ».
L’organisation décrit un mécanisme d’arnaque implacable. Lors de démarchages téléphoniques agressifs, des entreprises se disent mandatées par des organismes officiels pour inciter les consommateurs à se lancer dans des travaux. Les coordonnées des clients ayant accepté l’offre sont transmises à une société, dont les salariés peuvent rapidement intervenir, parfois dès le lendemain.

Malfaçons

Selon la DGCCRF, en plus de ne pas respecter les dispositions du Code de la consommation, le matériel installé n’est pas toujours conforme aux normes en vigueur. « De nombreuses plaintes font état de malfaçons qui peuvent conduire à refaire des travaux d’isolation, aux frais du client, le certificat d’économie d’énergie n’étant délivré qu’une seule fois », observe la direction générale.
Pour éviter toute mésaventure, l’organisation incite les consommateurs à ne pas donner suite aux entreprises, qui se disent mandatées ou menacent de pénalités, et de ne pas signer dans la précipitation.

Isolation à 1 euro : gare aux arnaques !

Offre valable jusqu’en 2020

« L’offre d’isolation « à 1 € », valable jusqu’au mois de décembre 2020, est soumise à certaines conditions tenant notamment à la nature des travaux et aux revenus des ménages, souligne la DGCCRF. De plus, l’entreprise de travaux doit être signataire de la charte « coup de pouce » du ministère de la Transition écologique et Solidaire. »
Pour rappel, le dispositif permet de bénéficier d’aides bonifiées pour plusieurs types de travaux dont l’isolation des combles et des toitures. L’aide apportée est de 20 euros par mètre carré pour les ménages modestes et de 10 euros par mètre carré pour les autres ménages. « Dans tous les cas, une visite préalable du chantier par l’entreprise s’impose pour déterminer les conditions d’exécution des travaux et renseigner le client », avertit la DGCCRF.
La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes incite les consommateurs à contacter l’Agence départementale d’information sur le logement (Adil) ou un conseiller du réseau Faire.

Article tiré du Moniteur


lundi 24 juin 2019

TIRONS LA SONNETTE D'ALARME SUR L'OBSOLESCENCE PROGRAMMÉE

Mon sujet aujourd'hui, je veux tirer la sonnette d'alarme sur l'obsolescence programmée pour sauver cette planète ou du moins ce qui reste. 

L'obsolescence programmée c'est quoi : 

C'est l'ensemble de la technologie par lesquelles un fabricant programme un produit mettant sur le marché vise à réduire délibérément la durée de vie de ce dernier afin de le remplacer ou en augmentant le taux des on  remplacement délibérément.


En poussant les gens à plus de consommation sans avoir réfléchit au moyen de recycler la plupart de ses genres de produits, cela augmente de plus en plus la pollution de la planète, sans parler de la biodiversité au milieu marin.


Quand on parle de recyclage, les procédures mettant en place par les industriels sont-elles réellement contrôlées par des contrôleurs environnementaux?
est ce satisfaisant ses processus de recyclage?


Existe -il d'autres solutions de recyclage qui n'engendrent pas aussi d'autres formes de pollution?


Les humains qui travaillent ou qui ramassent dans les pays en dessous du seuil de pauvreté sont-ils assez protégés?


Sont-ils assez  informés sur des produits qu'ils manipulent? savent-ils réellement les dangers qu'ils s'exposent? 


Le monde ne devient-il pas trop égoïste pour comprendre que ce monde va de mal en pire?
Dans cette dernière génération, nous sommes amené à développer le I. A : l'intelligence artificielle, c'est la course contre la montre.


Quelles sont les garanties que les consommateurs en ont, que ces produits n'ont pas été programmés par de l'obsolescence.


Dans le secteur du bâtiment, les constructions sont de plus en plus programmées, informatisées ne sont-elles pas un danger pour la planète?

Sommes-nous conscients des produits que nous utilisons? Avons-nous assez d'informations,
ne devons-nous pas demander à avoir  la mains sur les produits que nous achetons? De les réparer ou de les faire quand ils tombent en panne?


Cela créera plus d'empois, car beaucoup de jeunes pourront  apprendre le dépannage avec le nouvelle technologie qu'ils ont en leurs mains.


Voila L'équation : CRÉATION + DÉPANNEURS - POLLUTION = EMPLOIS 


Nous sommes concentrés sur ce que nous voyons à l’œil nu et pourtant ce que nous ne voyons pas, sont plus néfastes pour ce monde y compris pour notre santé, car ce que nous respirons atteignent immédiatement notre cerveau.


On fait la course à la création, à l'innovation si nous avons créé sans l'arrière pensée.
N'est-il pas le temps de réfléchir à un mode de consommation, une autre mode de recyclage afin de protéger les petites mains qui n'ont de moyens et de la possibilité d'en passer pour gagner leurs pains d'une autre façon.
bonne lecture à vous 

Mr CAZEAU Ronald 
CRE EXPERTISES
CABINET CAZEAU RONALD EXPERTISES
https://www.cre-expertises.com



 

vendredi 17 mai 2019

Diagnostic structures béton


CRE EXPERTISES

CAZEAU RONALD EXPERTISES
https://www.cre-expertises.com
cre.expertises@gmail.com
Tél national : 05 56 62 47 53
Cabinet Fondé depuis 2006 pour en savoir plus, cliquer sur le lien ci-dessus

Expertise Construction - Diagnostic Structures béton - Ingénierie Béton Essai sur structures - Expertise vieillissement d'immeuble - Expertise vibration du bâtiment


  • expertise malfaçons 
  • expertise désordres en cours des travaux 
  • expertise structures béton
  • Expertise tassement différentiel 
  • Expertise fissures structurelles
  •  assistance à la remise des clefs
  • assistance à l'expertise technique et conseil à l'expertises judiciaire  
  • assistance à maîtrise d'ouvrage 

Expertise malfaçons



https://www.cre-expertises.com
cre.expertises@gmail.com

CRE EXPERTISES
CAZEAU RONALD EXPERTISES
Fondé depuis 2006

                                                                                           Expertise désordres en cours des travaux

lundi 13 mai 2019

EXPERTISE TECHNIQUE AVANT/APRES ACHAT

CRE EXPERTISES depuis 2006 accompagne ses clients lors d'une acquisition de bien immobilier
vous êtes sur le point d'acquérir un bien immobilier, ne confondez pas un diagnostic réglementaire à une expertise technique, l'expert vérifie dans sa totalité toutes les parties structurelles du bien, les fondations à la toiture, il constate les défauts, il détermine les origines et les causes et il préconise les réparations dans un rapport technique d'expertise, ce rapport est une pièce technique qui vous permettra de négocier ce ben.

Pour toutes informations 

L'expert d'assuré quel est son rôle

Un expert d'assuré est une garantie en présence d'un expert d'assurance

Vous avez subi un sinistre, un incendie, une inondation, des fissures survenues par une catastrophe naturelle, dès votre déclaration à l'assurance et l'assurance à son tour va diligenter une expertise  et cette mission sera dirigée par son propre expert, payé par l'assurance.


Alors y'a t'il un conflit d'intérêt? Avez-vous une garantie réelle par une totale indépendance, impartialité?

Nous vous laissons en juger par vous même.

- Quand est ce qu'on fait appel à un Expert d'assuré

-Avez-vous le droit de faire appel à cet expert? la réponse est : oui

L'expert d'assuré est votre expert, il est à vos côtés, il est là pour défendre votre intérêt face l'expert d'assurance, il gère tout le dossier, il prépare l'estimation de votre indemnité réelle que vous avez droit et le réclamant à l'assurance.

Il vous aide à prendre des bonnes décisions d'urgence par exemple en cas d'une catastrophe naturelle ou un incendie, il préconise des mesures conservatoires d'urgence, demande des acomptes pour vous aider à faire face dans le cas d'urgence,

il vous éclaire sur les documents techniques, administratifs et juridiques, il reste constamment en relation avec l'assurance, en confrontant son avis à celui de l'expert d'assurance.

l'expert d'assuré peut vous aider à organiser la reconstruction ou réparation de votre logement, en vous inculquant de bons conseils

certains contrats d'assurance ont prévu la prise en charge ou une partie des honoraires de votre expert d'assuré, il faut se renseigner auprès de votre compagnie d'assurance 

Plus d'informations, contactez-nous en cliquant sur contact en haut à droite



Expertise Protection Juridique Construction

L'ASSURE A T-IL LE CHOIX DE CHOISIR LE PRESTATAIRE QUI LUI CONVIENT?

Oui, aucun assureur ou compagnie d'assurance n'a le droit de contraindre à un assuré de prendre un avocat

ou un expert sans demande écrite de sa part.
Art. L127-3 Le contrat stipule que l'assuré à la liberté de choisir un avocat, un expert ou, s'il préfère une personne qualifiée pour l'assister, chaque fois que survient un conflit d'intérêt entre lui-même et l'assureur.
Aucune clause du contrat ne doit porter atteinte, dans les limites de la garantie, au libre choix ouvert à l'assuré par les alinéas précédents.
L'assureur ne peut proposer le nom d'un avocat à l'assuré sans demande écrite de sa part.

La mission de l'expertise de protection juridique se réalise par un expert construction, dans le cas d'un litige entre l'assuré et le constructeur ou l'artisan, cet expert est missionné soit par l'assureur ou l'assuré dès que le contrat souscrit contient la mention PJ : protection juridique

L'assuré peut se faire assister, de se défendre grâce à ce contrat 

  • L'expert a pour rôle d'analyser techniquement les faits, de rechercher l'origine de sinistre ou des malfaçons provoquant les litiges

  • de mettre en lumière chacun des désordres, des malfaçons selon les garanties des tiers 

  • de préconiser des réparations, d'évaluer les coûts des réparations 

  • De rechercher des responsabilités des tiers liés à ses malfaçons 

  • l'expert peut  rechercher un accord à l'amiable entre les parties en informant soit le gestionnaire, soit l'assuré en cas ou accord n'a pas réussi, l'expert informe soit le gestionnaire, soit l'assuré sur la suite à donner à son dossier 

  • l'expert construction assiste techniquement l'assuré et son avocat, dans le cas d'une procédure judiciaire et qu'un expert est désigné par le juge l'expert assure une assistance technique, conseils à l'assuré et son avocat 



Tél national: 0556624753


vendredi 10 mai 2019

Haïti, quel pays laissons-nous pour la nouvelle génération?



Haïti, Haïti, Haïti Résultat de recherche d'images pour "haiti"
Petite histoire de beau pays tiré textuellement de wiki
La défaite de napoléon
Le 18 novembre 1803, Jean-Jacques Dessalines ordonne de prendre le fort de Vertières, situé sur une colline à côté de la ville de Cap-Français. François Capois dit Capois-la-Mort commandait une demi-brigade qui est en partie décimée par le tir des canons en provenance du fort. Il lance un nouvel assaut, mais ses hommes sont encore fauchés, au pied de la colline, par la mitraille. Capois court chercher des renforts, puis pour la troisième fois, il lance ses forces à l'assaut de ce fort en vain et laissant une fois de plus de nombreux morts. Lors du quatrième assaut, il demande à ses hommes de le suivre en criant : « En avant ! En avant ! ». Pendant qu'il était à la tête de ses hommes, son cheval est touché par un boulet de canon, il tombe, mais Capois prend son épée, se relève et court se mettre à nouveau à la tête de ses soldats noirs en criant toujours « En avant ! En avant ! ». Son bonnet garni de plumes, est emporté par un boulet. Un messager personnel de Rochambeau monte sur son cheval et part vers Capois-La-Mort. Avec une voix forte, il crie : « Le général Rochambeau envoie des compliments au général qui vient de se couvrir de gloire comme ça ! »
Pour renforcer les bataillons épuisés de Capoix-La-Mort, Dessalines envoie des renforts sous les ordres des généraux Gabart, Clervaux et Jean-Philippe Daut. Au milieu de l'après-midi, Gabart prend position sur la butte de Charrier avec Benjamin Noël. Les combats redoublent d'intensité. Le soir venu, les deux tiers des défenseurs français étaient morts ou blessés.
le moment de capitulation de Rochambeau
Le lendemain matin, un officier français, Duveyrier, se rend aux sentinelles de Capois et est conduit au quartier général de l'armée haïtienne sur un cheval et porte le message suivant : « Le capitaine-général Rochambeau offre ce cheval comme une marque d'admiration pour l'« Achille noir » pour remplacer celui que son armée française regrette d'avoir tué ». Les pourparlers avec Dessalines durent une journée entière. Avant la tombée de la nuit, un accord est signé. Rochambeau obtient dix jours pour évacuer le fort de Vertières et embarquer les restes de son armée et quitter Saint-Domingue.
la proclamation de l'indépendance d'haïti
L'île est proclamée indépendante de la France officiellement le 1er janvier 1804 par l'Acte de l'Indépendance de la République d'Haïti lu par Dessalines aux Gonaïves. Haïti devient alors la première république noire au monde.

Lors de la Seconde Restauration, le royaume de France ne reconnaît pas cette indépendance acquise contre la République française. En 1826, le roi Charles X réclame à Haïti une indemnité de 150 millions de francs or à la jeune république pour que la France reconnaisse son indépendance. En 1838, sous la monarchie de Juillet, cette dette sera allégée par le roi Louis-Philippe à 90 millions de francs et fut intégralement versée à la France.
Qu'avons-nous fait de indépendance?
Qu'elle nouvelle histoire laisserons-nous pour la nouvelle génération?
Si nos héros étaient-ils ressuscités que disaient-ils de Haïti qu'ils nous ont laissé?
Posons-nous la question aujourd'hui? Sommes-nous pas une génération de honte pour l'humanité?

Mr CAZEAU RONALD






Résultat de recherche d'images pour "haiti"